Le parking : Un placement sûr !

par

Peut-être disposez-vous d’un certain budget vous permettant d’envisager d’investir dans l’immobilier. Mais vous ignorez totalement dans quel type de bien il est judicieux pour vous de placer votre argent : Un appartement, une maison unifamiliale, une quatre façades, un studio, un garage ou encore un emplacement de parking ? Il est clair que les garages ou encore les emplacements de parking sont davantage prisés par ceux qui veulent investir dans l’immobilier.

Location de parking

Le garage ou emplacement de parking : Aussi rentable qu’un immeuble de rapport ?

Si nous prenons l’exemple de la province de Liège où vous pouvez acquérir des boxes valant entre 15.000 et 20.000 euros l’unité, en louant vos biens entre 45 et 60 euros par mois, en fonction de leur superficie, sans parler des boxes qui peuvent osciller entre 25.000 et 30.000 euros dans l’hyper-centre et être loués entre 100 et 150 euros par mois, votre investissement s’avèrera rentable.

D’autant plus que ce type de bien vous demandera nettement moins d’entretien comparé à une habitation où un locataire peut vous solliciter à tout moment pour un robinet qui fuite, une chasse d’eau brisée, etc. Sans parler des mauvais payeurs où, dans le cadre de la location d’un garage ou d’un emplacement de parking, il est plus facile de rompre le bail, à savoir en un mois seulement.

On estime qu’à Liège, le rendement d’un emplacement de parking oscille entre 3 et 8%, soit l’équivalent d’un immeuble de rapport. Mais avec l’avantage majeur que le garage peut être amorti en seulement 10 ans ou 15 ans.

Les frais cachés liés à l’achat d’un parking

Même s’il est judicieux de noter que le rendement d’un emplacement de parking est aussi intéressant que celui d’un immeuble de rapport, il faut rester vigilent dans le cas de figure où les gains sont assez importants. D’autant plus qu’il faut garder à l’esprit que louer un emplacement de parking ou un garage est une activité commerciale et donc cette dernière est assujettie à la TVA qui est due lorsque les rentrées dépassent les 25.000 euros par an.

Des frais que l’on oublie de prendre en compte, il peut également y en avoir dans le chef du locataire, étant donné que dans bon nombre d’immeubles il y a des charges communes à assumer, comme l’éclairage, le nettoyage, etc.

Au-delà de ces quelques bémols, les emplacements de parking et les garages constituent des investissements stables.


Revenir sur le blog